Résumé de la 4ème de couverture

L’amour, ça fait mal. 

C’est une leçon qu’Alicia a apprise il y a longtemps et qu’elle n’oubliera plus jamais. 

Désormais, elle se concentre sur son travail de traductrice et sur le seul amour de sa vie : Samuel, son fils de quatre ans. Elle a mis son cœur au repos, en sécurité, et elle ne s’éloigne plus des règles qu’elle s’est fixées.

Pour prouver à sa meilleure amie que sa vie n’est pas si désespérée qu’elle le croit, Alicia décide de partir en Écosse, sur un coup de tête. 

Ce qu’elle n’avait pas prévu, c’est que le destin prendrait un malin plaisir à contrarier ses plans. Et quand Liam Cooper, un ex-lieutenant ombrageux se met en travers de son chemin, Alicia comprend qu’elle ne maîtrise plus grand-chose, et les élans de son cœur encore moins que le reste… 

Liam Cooper revient dans la ville où il a passé son enfance, après douze années passées au sein de l’armée. Il est meurtri, désabusé, et ne sait plus comment se réhabituer à la vie civile. Pourtant, la petite Française qui croise sa route suscite en lui des émotions oubliées depuis longtemps… 

Des émotions qu’il n’a pas du tout envie de laisser s’échapper.

Liam est prêt à tout pour réparer le cœur de la jeune femme. 

Mais Alicia est-elle prête à prendre le risque d’aimer à nouveau ?

Roman précédemment paru sous le titre L’Écossais.

Mon avis

Une très belle découverte que l’univers d’Anna Briac ! « Et malgré moi te trouver », le tome 1 de la série « Au cœur de Skye », est un feel good qui fait vraiment du bien, un roman parfait pour la période automnale, une tasse de thé à la main et lovée sous un plaid moelleux.

Les personnages principaux sont hyper bien réussis, on s’attache très vite à eux et Anna Briac a su creuser et détailler leur psychologie et leurs questionnements. Et c’est aussi vrai pour les personnages secondaires, ce qui est vraiment très chouette parce qu’on sent que l’auteure a pris le soin de développer son univers. Et cela participe au sentiment d’authenticité de ce roman.

Le héros, Liam, est craquant, avec ses blessures difficiles à guérir. Mais on n’est pas non plus dans le stéréotype du mâle brisé : il a aussi de l’humour, il est fort (mentalement) quand il le faut, et tendre, et sensible…

J’ai aussi bien accroché avec l’héroïne, qui n’a pas la langue dans sa poche et à qui la vie ne fait pas de cadeau. J’ai trouvé super intéressant qu’elle soit maman d’un petit garçon de 4 ans, et de voir ses rapports avec son fils, les questions que ça peut amener sur ses choix de vie, tout en ne faisant pas non plus dévier le roman dans autre chose qu’une histoire d’amour, même assez hot par moment.

L’écriture d’Anna Briac est très fluide, j’ai tout de suite été transportée dans l’histoire, aux côtés des personnages et de leurs émotions, de leurs liens, de leurs aventures, de leurs épreuves, mais aussi parfois de leurs situations cocasses et de leurs bonnes répliques pleines d’humour. 

L’auteure ne presse pas les choses, les relations entre tous les personnages évoluent doucement, elle prend le temps de nous montrer qui ils sont, quelle est leur vie, toujours pour qu’on les comprenne mieux, et sans que ça ne ralentisse le récit. C’est hyper agréable.

Photo par George Hiles sur Unsplash

Tout cela avec en toile de fond cette île de Skye ! Anna Briac nous permet vraiment de nous évader avec sa description de ce petit bout d’Écosse. J’ai maintenant très envie d’aller y séjourner pour ressentir ce que les personnages aiment à propos de leur île, et pour la découvrir avec les yeux d’Alicia qui ne la connaissait pas : sentir le vent dans mes cheveux, voir la mer se déchaîner, et me balader dans ses merveilleux paysages.

Ça me rappelle mon propre séjour en Écosse, j’avais 7 ans mais je me souviens très bien des paysages mi rocheux, mi vert pimpant, et aussi du froid et de la pluie alors qu’on était en plein mois d’août !

(et pourtant, j’ai majoritairement eu beau temps dans mes nombreux séjours au Royaume-Uni !)

Le seul petit bémol : je trouve que le titre et la couverture ne font pas honneur à la qualité de ce roman ! On s’imagine quelque chose de beaucoup plus superficiel… Et ce sont donc bien les commentaires des lecteurs ou des blogueuses qui m’ont convaincue de le lire.

Mention spéciale pour la page de copyright de ce livre ! Anna Briac a de l’humour, et ce qu’elle dit est très juste et se doit d’être précisé !

Le piratage de romans tue des auteurs. Si si. On ne vole pas une baguette à la boulangerie sous prétexte qu’on est soi-même fauché et que de toute façon « comme ce n’est pas cher, ça ne fait pas grande différence pour le boulanger ».

Et bien c’est pareil pour les livres. 🙂

Et croyez-moi, ça fait une VRAIE différence pour l’auteur et pour le boulanger.

Merci de votre soutien et de votre compréhension, et coeurs sur vous qui achetez légalement mes romans ! <3

En tant qu’auteur indépendante, je ne peux qu’approuver ! Soutenez vos auteurs et respectez leur travail !

Allez, mets la bouilloire en marche, prend ton bouquin et file sous ton plaid !

Pour être tout à fait transparente avec toi, si tu passes par ce lien, je vais recevoir une petite commission !

✨ Tu veux d’autres idées de rom com ? 💕

.

Et si tu aimes les romans de ce style, tu apprécieras sûrement ma dernière comédie romantique !

Mariage et remue-ménage dans les Cotswolds

Il voulait juste se faire passer pour le wedding planner.

Elle voulait juste saborder ce mariage…

 

Un livre friandise ! Ce livre m’a semblé comme un petit bonbon sucré-acidulé, un plaisir nécessaire en cette période de morosité ! – Inguie

Une comédie romantique fraîche et acidulée ! – Élodie

Un petit bijou de roman feel-good – Annie P.

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

seventeen + 15 =